RESERVATION EN LIGNE

*Si vous souhaitez ajouter un complément (berceau ou lit supplémentaire), vous pouvez l’indiquer dans les commentaires de la réservation.
(l’hôtel vous confirmera par email la disponibilité). Lit supplémentaire : 25 euros. Berceau : gratuit.

LOCALISATION. ENTOURAGE »

L’Hôtel «La Catedral» se trouve dans la région de la Baie de Cadix, centre névralgique de la Costa de la Luz (Côte de la Lumière). Il s’agit sans aucun doute de l’une des destinations touristiques les plus attirantes du pays, notamment grâce à ses multiples ressources naturelles, culturelles, sociales, sportives ou gastronomiques et à son incroyable climat. En effet, elle attire chaque année de plus en plus de voyageurs, qui décident d’y séjourner pour profiter des expériences uniques qu’offre cette magnifique région.


Cadix, Ville Trimillénaire »

Plaza de San Antonio de CadixAffectueusement nommée « La Tacita de Plata » (la petite tasse d’argent), regorgeant d’histoire, de charme et d’intérêt, Cadix est le berceau de la Constitution de 1812. Ce petit coin de terre arraché à la mer est également connu pour son Carnaval, la richesse de son patrimoine, ses splendides plages urbaines de sable fin et, bien évidemment, l’irrésistible saveur de sa gastronomie.

« La Tacita de Plata » est considérée comme la ville la plus ancienne d’Occident, fondée par les phéniciens, peuple marin qui transforma Gadir en une colonie commerciale de premier ordre, et plus tard habitée par les carthaginois, les romains, les wisigoths et les musulmans. Christophe Colomb choisit le port de cette cité cosmopolite et ouverte comme point de départ de son deuxième voyage au Nouveau Monde. Après le déclin du port de Séville, la ville devint un Port des Indes et agglutina le trafic commercial avec l’Amérique.


Près de notre hôtel se trouvent quelques-uns des recoins les plus charmants de la ville :



- La Cathédrale

Interior de la Catedral de CadixLes plans initiaux furent réalisés par l’architecte Vicente Acero y Arebo et la première pierre fut posée en 1722, mais les travaux furent dirigés par différents architectes en raison des arrêts continus dans l’exécution de cet immense ouvrage.

Pendant ces périodes d’arrêt dans la construction du temple, les différentes chapelles furent utilisées pour d’autres objets : ateliers, magasins, mortuaire, etc. Un incendie dans la chapelle de San Firmo servira de prétexte pour terminer les travaux. Le temple fut finalement consacré en juin 1838 par l’Évêque Fray Domingo de Silos Moreno.

Commencée en style baroque avec les fondations et les premières élévations de murs, elle culmine en un style néoclassique à l’intérieur comme à l’extérieur. Son mobilier présente quant à lui un style éclectique. Il faut souligner ses différentes chapelles et la crypte, creusée en partie dans la roche, sous le maître-autel.

Dans la cathédrale, il est possible de visiter la Tour de l’Ouest (Torre de Poniente). C’est l’une des deux tours jumelles de la cathédrale et il s’agit de celle qui se trouve à côté de la rue Arquitecto Acero. Les vues panoramiques de la ville sont fantastiques, étant donné que la tour se trouve à la cote la plus haute de Cadix, à 74 mètres de haut.

Les visites guidées commencent toutes les 30 minutes en anglais, français, allemand, italien et espagnol.

Price:

Entrée: 5€ - groupes (+20), retraités et étudiants 3€ / Groupes scolaires 2,50€
Entrée libre: de mardi à vendredi de 19.00 h. à 20.00 h. / Dimanche de 11.30 h. à 13.00 h.
Messe: dimanche à 12.00 h. / Fériés de 10.00 h. à 14.00 h.
L’entrée avec ticket inclut la visite du Musée de la Cathédrale.

Horaire:

Horaire d’hiver et d’été:
de lundi à samedi de 10.00 h. à 18.30 h. / Dimanche de 13.30 h. à 18.30 h.
Messe: dimanche à 12.00 h. / Jours de fête de précepte: de 10.00 h. à 14.00 h.


- Théâtre Romain

Teatro Romano de CadixL’exemple le plus significatif de l’intégration des restes archéologiques dans la ville de Cadix n’est autre que le Théâtre Romain, découvert dans le quartier du Populo en 1980.

Ses dimensions obligèrent à exproprier certains immeubles afin de pouvoir procéder aux fouilles archéologiques et récupérer ainsi une partie de ce monument historique. Après un processus de restauration et d’aménagement extrêmement laborieux, le théâtre est désormais ouvert au public.

L’origine de la construction du Théâtre Romain de Cadix remonte, selon les sources classiques, à la moitié du Ier siècle av. J.-C., même si les données obtenues des fouilles effectuées montrent une importante remise à neuf à l’époque d’Auguste. La superficie construite occupe une partie considérable de l’actuel quartier du Populo, qui correspond à l’enceinte fortifiée de la cité médiévale. Sur ses murs repose une partie des constructions ecclésiastiques contiguës à l’Église de Santa Cruz (Ancienne Cathédrale), la Maison d’Estopiñán, la Posada del Mesón et la Crèche Municipale, où se trouvait jusqu’au siècle dernier le château ou alcazaba.

Les fouilles réalisées jusqu’à aujourd’hui permettent uniquement de connaître le diamètre approximatif de la cavea ou gradins, l’espace en demi-cercle réservé aux spectateurs, qui pourrait atteindre les 120 mètres. La zone creusée de cet espace correspond à son tronçon central et elle est construite avec le ciment romain typique, formé par un mélange de gravats et de chaux avec la surface enduite, reposant sur le dénivellement naturel du terrain. Dans la zone la plus haute, il existe des restes d’un mur très courbé, considérablement altéré par des réformes successives et qui pourrait appartenir à la façade du théâtre.

Parmi les secteurs creusés, il faut également souligner un large tronçon de la galerie de circulation des spectateurs pour accéder à la zone moyenne des gradins. Il présente de grandes dimensions et il est couvert par une voûte annulaire en plein cintre. Comme à l’extérieur, le matériel le plus utilisé est le ciment. Toutes ces structures sont visitées dans la zone fouillée, à côté des Cathédrales de Cadix, dans le quartier du Populo.


- Plages

Duna de Bolonia - Playas de CadixLa province de Cadix possède 260 km de côte et 138 km de plages : des criques, des anses et des bancs de sable de plusieurs kilomètres de long.

Certaines plages racontent une histoire, notamment celle de Trafalgar, devant laquelle se livra la fameuse bataille.

Il existe également des plages immortalisées par le cinéma, comme celle de La Caleta, où des scènes du film 007 ont été tournées. Il y a des plages pionnières en Europe, comme celle de la Victoria, la première à obtenir la certification de gestion environnementale de l’UE, mais aussi des plages de couleurs, comme celles de Tarifa, sillonnées de flysurf et de cerfs-volants. Des plages de rêve pour pratiquer le windsurf ou la pêche sous-marine, dans les eaux transparentes de Los Lances, Bolonia et Valdevaqueros, entre autres. En tout, il existe 83 plages différentes et uniques.

Il ne faut pas oublier les falaises de los Caños de Meca (Barbate) et les criques de Conil.

Certaines plages abritent des monuments naturels, comme par exemple les dunes de Bolonia ou les enclos de pêche de Rota.

Cadix est un mélange de mer, montagne, pinèdes, forêts et marais. Punta Candor, à Rota, et la plage del Castillo de San Fernando sont des plages naturelles, mais chacune à sa façon : la première possède de magnifiques massifs rocheux et la deuxième est uniquement accessible à pied ou à la nage.

Villes côtières:

  1. Algeciras
  2. Barbate
  3. Chiclana de la Frontera
  4. Chipiona
  5. Conil de la Frontera
  6. Cadix
  7. El Puerto de Santa María
  8. La Línea de la Concepción
  9. Los Barrios
  10. Puerto Real
  11. Rota
  12. San Fernando
  13. San Roque
  14. Sanlúcar de Barrameda
  15. Tarifa
  16. Vejer de la Frontera
  17. Zahara de los Atunes